l\'indigné

La Chine et la guerre des monnaies

ÉDITORIAL • De la guerre froide au Grand Jeu

 

Veto russe et chinois surla Syrie, menace israélienne de frappes en Iran, tergiversations occidentales, succession périlleuse en Corée du Nord…

 

L’actualité en 2012 est décidément géostratégique, après avoir été politique en 2011 avec les “indignés” et les “printemps arabes”( En quoi c'est une crise. , néolibéralisme : dates et noms, La constituante en marche! ) . Pour comprendre ce qui se passe, un retour en arrière s’impose. Car la situation présente évoque ce qu’on a appelé le Grand Jeu, une lutte sourde entrela Russie etla Grande-Bretagne tout au long du XIXe siècle. Ces deux puissances coloniales voulaient alors contrôler l’Asie centrale, ses richesses minières et, pour Moscou, son accès à la mer. Coups bas, espionnage, renversements de potentats locaux étaient le lot commun de ces contrées, avecla Perse déjà au cœur du conflit

 

Aujourd’hui, le Grand Jeu se joue principalement entre les Etats-Unis et la Chine, avec la Russiecomme appoint. Il ne s’agit plus de coloniser des territoires, ni de richesses minières, mais de zones d’influence et de pétrole. Les régions en jeu sont presque les mêmes qu’autrefois : l’Iran et le Moyen-Orient, et dans une moindre mesure l’Asie centrale. Mais d’autres zones peuvent intéresser les puissances, l’Afrique notamment et toujours l’Extrême-Orient. L’internationalisation du néolibéralisme ! : De la guerre froide au Grand Jeu , De la guerre froide au Grand Jeu : La bataille de l'énergie

 

L'ambassadeur des Etats-Unis en Chine, Gary Locke (de face), le 13 mars 2012 à Washington

L'ambassadeur des Etats-Unis en Chine a appelé lundi Pékin à cesser de manipuler le taux de change de sa monnaie, le yuan, et à mettre un terme aux mesures discriminatoires à l'encontre des entreprises américaines. Gary Locke a déclaré que "l'équité" (...) "signifie la fin des discriminations contre les sociétés américaines, la fin d'avantages commerciaux injustes pour les sociétés chinoises et la fin d'une distorsion que nous estimons injuste en matière monétaire".

Les Etats-Unis, qui ont enregistré en 2011 un déficit commercial record avecla Chine, estiment comme beaucoup de partenaires commerciaux de Pékin que le faible niveau du yuan confère aux produits chinois un avantage compétitif indu.

 

Dans un discours prononcé devant des entrepreneurs et des responsables gouvernementaux chinois à Shanghai, M. Locke a par ailleurs assuré que son pays "préparait une réforme importante et une simplification (des procédures) qui permettront à davantage de produits de haute technologie d'être exportés en Chine."

 

La plupart des indices reviennent vers leurs plus-hauts d'avant le krach 2008 du subprime.

« Nous venons de pulvériser sur les plus grands indices de la planète une série de résistances ultra-symboliques et des records en pagaille :


- Le Dow Jones franchit pour la première fois les 13 000 points
- Le S&P 500 casse les 1 400 points
- Le Nasdaq fait voler les 3 000 points en éclats (Apple atteint les 600 $ !!)
- Le DAX s'affranchit des 7 000 points haut la main
- Le NIKKEI se fait les 10 000 points
 »

 

Rarement les marchés ont été aussi euphoriques.  Or physique : le plus grand hold-up de tous les temps est en cours... Je vous avais promis de le terminer aujourd'hui.

La Chineaccumule l'or physique par tous les moyens. Pourquoi ?

 

Je vous propose deux explications :

 

1 - La Chinemet en place un méga hedge (couverture) contre la chute inévitable du dollar dont elle est la première victime. N'oubliez pas quela Chine détient des centaines de milliards de dollars. Et que ce dollar a déjà perdu la moitié de son pouvoir d'achat depuis2001. L'or peut neutraliser ces pertes...

2 - La Chinepourrait bien avoir l'intention de faire du YUAN la monnaie de référence de demain, garanti par de l'or physique. Et cela pourrait passer par P.A.G.E.

 

P.A.G.E., pour Pan Asia Gold Exchange


Pékin cherche à monter un marché de l'or asiatique, concurrent direct des marchés de Londres et de New York qui contrôlent actuellement le marché. Notons au passage que ces marchés anglo-saxons sont probablement un tantinet manipulés par "les grands de ce monde"...

Pékin aurait donc décidé de mettre un terme à ce monopole anglo-saxon en donnant un grand coup de pied dans la fourmilière ? En montant un marché fortement adossé à du "physique" contrairement aux places anglo-saxonnes qui vendent jusqu'à 100 fois en papier, le peu d'or physique qu'elles détiennent effectivement dans leurs entrepôts !

 

De quoi faire migrer le marché spot de l'or vers l'Asie... la profondeur du "physique" attirant les capitaux.

 

Lorsque l'on connaît les énormes positions shorts sur l'or qui s'appliquent depuis toujours à "peser" sur le cours de l'once, les hautes sphères politico-financières américaines ont du souci à se faire...

 

On comprend mieux pourquoi New York s'efforcerait à faire capoter le projet PAGE par tous les moyens. Les rumeurs vont bon train, mais comme toujours, aucune preuve... Juste des dires d'insiders, invérifiables.

 

Mais tout ceci n'empêchera pasla Chined'arriver à ses fins...

 

Un yuan adossé à l'or physique


L'ogre chinois cherche-t-il vraiment à faire de son yuan la future monnaie de référence et d'échange internationale ?

 

Mettez-vous à sa place. Ne serait-ce pas ce que vous feriez pour asseoir votre puissance politique et économique ?

 

Assurément.

- d'où l'internationalisation et la libéralisation progressive de sa monnaie depuis plusieurs mois déjà

- et cette idée d'adosser le yuan à une gigantesque réserve d'or physique pour en garantir sa solidité et sa crédibilité. "Le franc suisse est mort, vive le yuan"...

Le roi dollar et toutes les monnaies papier "qu'on imprime ex nihilo" à grands coups de planche à billets seront détrônés par le yuan. Et l'Empire chinois retrouvera alors grandeur et hégémonie d'antan



25/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres